Haro sur les microbes

Notre société est quasi malade de la propreté. Tout doit être aseptisé, exempt de tout microbe. A la maison on fait la chasse aux microbes à grand renfort de Javel. Or seulement 3% des bactéries auxquelles nous sommes exposées sont pathogènes ! Le souci ce sont les allergènes. Les allergies sont en nette progression. Selon une étude du Pr David Strachan immunologiste américain (en 1980), elles seraient dues en partie à un excès d’hygiène. L’exposition aux microbes devrait se faire dès le plus jeune âge pour limiter les facteurs de risques. Laisser ses enfants jouer avec la terre, éviter de les « décaper  » avec des produits irritants, comme les savons liquides pour les mains. Pour limiter les risques, nous pouvons limiter les allergènes. Pour cela, nous pouvons éviter les produits ménagers chimiques, les peintures toxiques, les solvants, les désodorisants aérosols… qui sont source d’émission de COV. Les COV ce sont les Composés Organiques Volatiles qui ne se dégradent pas dans l’environnement. On sait que l’air de nos intérieurs est presque plus pollué que l’air extérieur. Il existe des alternatives plus saines et plus respectueuses de notre santé et de notre environnement : faire soi-même ses produits ménagers à base de produits simples à faible impact sur l’environnement : vinaigre blanc, bicarbonate, savon de Marseille….Nettoyer ses vitres avec de l’eau vinaigrée, les sols au savon noir, investir dans des chiffons micofibres lavables et réutilisables. Penser à aérer régulièrement son logement. Si vous souhaitez organiser un atelier pour apprendre à faire vous-même, contactez moi.